da capo > archives

concerts 2012

9ème Symphonie de Beethoven

Le Choeur Symphonique de Vevey s’est associé au choeur A Capella d’Yverdon et à l’Orchestre de Ribaupierre, pour vous offrir la 9ème Symphonie de Beethoven, sous la direction de Luc Bagdassarian.

Chef d’œuvre de tous les temps, cette monumentale symphonie, la 9ème Symphonie de Ludwig van  Beethoven, sera dirigée par Luc Baghdassarian. Sur scène, les 140 chanteurs du Chœur Symphonique de Vevey et du Chœur A Cappella d’Yverdon, associés aux 80 musiciens de l’Orchestre de Ribaupierre, s’attaqueront à ce morceau de choix, sublimé à la fin de son 4ème mouvement par l’Ode à la Joie, devenue depuis l’hymne européen. Cette ode correspond aux idéaux fraternels de Beethoven, d’où la volonté du compositeur de mettre en musique les paroles de Schiller:

«L’homme est pour tout homme un frère – Que tous les êtres s’enlacent! Un baiser au monde entier!»
Vous avez eu le plaisir d’écouter les solistes :
Karine Mkrtchyan, soprano
Carine Sechaye, mezzo-soprano
Daniel Galvez Vallejo, tenor
Claude Darbellay, basse

Les concerts se sont déroulés à l’Auditorium Stravinski de Montreux, dans le cadre de la Saison Culturelle, le 27 avril 2012, et au Victoria Hall à Genève, le 28 avril 2012.

 

Affiche Auditorium Stravinski Affiche  Victoria Hall
réservation
réservation

 

Choeur A Capella
Fondé en 1964 par Jean-Pierre Bovey, l’ensemble vocal « A Cappella » s’est d’emblée consacré à la musique sacrée pour ensuite étendre son répertoire aux madrigaux et à la musique classique profane.
Depuis 1996, le chœur est dirigé par Véronika Horber. Sous sa direction, le chœur a chanté la Messe allemande de Schubert, des chants tziganes de Brahms, des chants moraves de Dvorak, la Messe en SI bémol de J.N Hummel, et de nombreuses petites pièces de Debussy, Rossini, Haydn, Schubert, Villa Lobos ainsi que des chants populaires de la Renaissance.
En novembre 2010 et mars 2011, le chœur A Cappella a chanté la Messe en ré de DVORAK, accompagné la première par Guilhem Lavignotte à l’orgue et la seconde fois par l’orchestre des collèges et gymnases lausannois, sous la direction de Luc Baghdassarian.

Description de l’oeuvre: La Neuvième symphonie de Beethoven

La Neuvième de Beethoven est, au même titre que la Cinquième, un chef-d’oeuvre parmi les chefs-d’oeuvre. Le succès et le symbole qu’elle représente dès sa création sont inégalés dans l’histoire de la création artistique en général. Si la Cinquième est révolutionnaire; dans le sens thématique et rythmique, la Neuvième, elle, s’apparente à un ovni que seul le Sacre du Printemps de Stravinski concurrencera dans l’histoire de la musique. Cette oeuvre inclassable est à la fois l’aboutissement d’un travail de toute une vie et le commencement d’une ère musicale nouvelle. Mais elle est également une impasse artistique: tous les compositeurs qui ont essayé de faire évoluer la forme, en partant de la “Symphonie avec Choeur”, se sont tous fourvoyés.

Le degré de majesté et de puissance implacable du premier mouvement est tel! Le caratère violent du thème initial du deuxième, illustré par l’échange thématique entre cordes et timbales, est proprement novateur et génial. Le dépouillement, le côté métaphysique et méditatif du troisième, atteint même au sublime. Pour aboutir à un chaos terrifiant au début du quatrième et à l’avènement de la vérité par la voix: “l’Ode à la joie” de Schiller, le message universel de l’amour entre les peuples!

Le 7 mai 1824, la Symphonie est créée à Vienne sous la direction du compositeur. Qu’a-t-il entendu de cette première interprétation? Des vibrations, certainement, rien de plus assurément. Depuis ce jour, elle est sans conteste “la Symphonie des Symphonies”, une oeuvre humaniste, dont le grand Arturo Toscanini disait: “Il faudrait la diriger… à genoux”.

 

Eglise St-Martin de Vevey, le 11 novembre 2012

Le Choeur Symphonique de Vevey s’est associé à l’Orchestre Sinfonietta de Lausanne pour vous offrir, sous la direction de Luc Bagdassarian, deux oeuvres de Beethoven : la Messe en do majeur, op. 86, et l’ouverture “Die Weihe des Hauses”.

A cette occasion, nous avons eu le plaisir d’être accompagné par les magnifiques solistes :

Blandine Charles (soprano)
Hélène Cajka McClellan (alto)
Felix Rienth (ténor)
Stephan Imboden (basse)

 


concerts 2011 – concert 2012 – concerts 2013

Imprimer la page Imprimer la page