interpètes

da capo > archives > concerts 2012 > interpètes

Karine Mkrtchyan, soprano
Carine Sechaye, mezzo-soprano
Daniel Galvez Vallejo, tenor
Claude Darbellay, basse
Veronika Horber, cheffe de choeur

Karine Mkrtchyan, soprano
Née en Arménie Karine Mkrtchyan commence ses études musicales en 1999 au Conservatoire Komitas d’Etat d’Erevan dans la section « musique vocale et théorie ».
En 2004 elle obtient le diplôme de Master dans la classe d’Achkhen Tadevosyan et en 2006 le diplôme de Post-Grade dans la classe de Sousan Martirossyan se positionnant ainsi comme chanteuse d’opéra et professeur de chant lyrique.
En octobre 2007, Karine Mkrthchyan participe au concours international de chant de Genève. Elle atteint le stade de demi-finaliste et est remarquée par plusieurs membres du jury.
De 2008 à 2010 grâce au soutien financier d’amis et autres sponsors, dont la Fondation Hans Wilsdorf, Karine suit des cours de perfectionnement au Conservatoire de Lausanne et obtient le diplôme de Master de Concert Interprétation auprès de Brigitte Balleys
Elle donne plusieurs récitals solos et participe à plusieurs festivals en Arménie, en Suisse, en France, en Allemagne et en Autriche. Elle chante sous la direction de Karen Dourgaryan, Hervé Klopfenstein et Jesús López Cobos.
Karine Mkrthchyan suit également les masters class de Teresa Berganza, Dail Duzing, Edda Moser, Christa Ludwig, Mirella Freni.
Carine Sechaye, mezzo-soprano
Carine Séchaye est née à Genève où elle obtient ses diplômes de chant et de comédienne au Conservatoire. Elle se perfectionne ensuite à l’Opéra Studio International de Zürich. Bénéficiaire de nombreuses bourses, elle est aussi lauréate de concours internationaux comme celui des Voix d’Or, Ernst Haefliger, Operalia Placido Domingo et récemment le concours de Mélodie Française à Toulouse.
Elle se produit en Allemagne (Darmstadt), aux Pays-bas, en France (Dijon, le Châtelet Paris, Montpellier, Metz, Toulon, Toulouse, Rouen) et en Suisse (Lausanne, Genève, Avenches, Berne, Zürich) dans les rôles de Cherubino, Dorabella, Mélisande, le Chevalier à la rose, Mercédès, Flora, Rosine, Orlovsky, Berta, etc.
Ses projets : Sméraldine/l’amour des trois oranges au Grand Théâtre, l’enfant/l’enfant et les sortilèges à Monte-Carlo, le rôle titre de la Périchole à Limoges.
Daniel Galvez Vallejo, tenor
Après de solides études musicales, Daniel Galvez-Vallejo est engagé en tant que chanteur lyrique pour une tournée d’été d’opéras en Calabre (Italie). Il y interpréta les rôles de Rodolfo dans La Bohème de Puccini et d’Alfredo dans La Traviata de Verdi. Peu après, sa participation à l’émission musicale « Musiques au Coeur » consacrée à Shirley Verret lui apporta une certaine notoriété dans le monde lyrique français. Des prestations plus importantes se succédèrent alors, notamment au Festival de Radio-France et de Montpellier (Henri VIII et Etienne Marcel de Saint-Saëns, Ivan IV de Bizet et Oedipe à Colonne de Sacchini, Oberto de Verdi (rôle titre), Eghiste dans Elektra de Richard Strauss…) puis sur les principales scènes lyriques françaises et européennes…
Son succès est tel qu’il décide alors d’orienter définitivement sa carrière musicale vers le chant lyrique. Il sera donc Hoffmann (des Contes d’Hoffmann) pour l’ouverture du Nouvel Opéra de Lyon aux côtés de Barbara Hendricks, José Van-Dam, Gabriel Bacquier, Nathalie Dessay… et sous la direction de Kent Nagano, Don José dans Carmen de Bizet sur la scène de l’Opéra Bastille (débuts dans le rôle) avec M.W.Chung puis sur de nombreuses scènes françaises et européennes. Tout dernièrement, il a interprété Hoffmann (Les Contes d’Hoffmann) à Paris dans le cadre du festival « Opéra en plein air » puis en tournée dans toute la France aux côtés de l’actrice française Julie Depardieu qui signa ainsi sa première mise en scène lyrique.
Daniel Galvez-Vallejo a terminé l’enregistrement (live) de son tout premier Récital d’Airs d’Opéras et de Grandes Scènes Lyriques d’Ouvrages français, italiens et allemands dans leurs traductions françaises pour Ténor, Choeur et Orchestre (parution courant 2011). Les projets lyriques de Daniel Galvez-Vallejo sont fort nombreux tant en France qu’à l’étranger… Il aborde désormais le répertoire de jeune Heldentenor pour le répertoire lyrique allemand ainsi que celui de ténor dramatique pour les ouvrages français et italiens.
Claude Darbellay, basse
Le baryton-basse suisse Claude Darbellay a étudié le chant et le piano aux conservatoires de Zurich et de Genève. Il s’est perfectionné ensuite avec Jane Mengedoht, Nicolaï Gedda, Hugues Cuénod, et David Jones.
Il a travaillé avec de nombreuses formations, notamment l’orchestre de Chambre de Lausanne, l’orchestre National d’Ile de France, la Philharmonie de Lorraine, l’orchestre Philharmonique de Montpellier, l’orchestre de Chambre de Genève, l’orchestre de la Suisse Romande, l’orchestre de la Radio Suisse-Italienne, the European Union Baroque orchestra et l’ensemble Elyma , sous la direction des chefs Luc Baghdassarian, Philippe Béran, Michel Corboz, Stefano Celeghin, Gabriel Garrido, Jacques Houtmann, Hervé Klopfenstein, Ton Koopmann, François Legée,Théo Loosli, Jean-François Monot, Marcello Panni, Pascal Rophé, Ernst Schelle, Franco Trinca, Benoît Willmann etc…
Il parcoure tout le répertoire d’oratorio, des « Indes Galantes » de Rameau à Golgotha de Frank Martin, en passant par les Passions de Bach, les messes de Mozart, Puccini, Beethoven, la 9ème symphonie, les Kinder- totenlieder et les Knaben Wunderhorn de Mahler, les requiem de Mozart, Brahms, Fauré et Verdi.
Lors de ses différents récitals avec la pianiste Michèle Courvoisier, il a chanté Brahms, Beethoven, Schumann, Strauss, Schubert, Mahler, Eisler , Schönberg,Weill, Debussy, Fauré, Duparc, Hahn…et a donné l’intégrale des cycles de Schubert et de Schumann.
Veronika Horber, cheffe de choeur
Véronika Horber, cheffe de chœur, est d’origine hongroise. Elle a suivi sa scolarité à Pécs, ville universitaire où elle a obtenu sa maturité au gymnase artistique en classe de piano. C’est au Conservatoire Royal de Bruxelles qu’elle reçoit son diplôme de soliste d’opéra et de concert.
Au cours de sa carrière de cantatrice dans le registre soprano coloratur, elle s’est produite, entre autres, à la radio et au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, ainsi qu’à l’Art Lyrique de Paris.
Elle s’installe en Suisse et complète ses études pédagogiques au Conservatoire de Lausanne. Actuellement, elle dirige, outre le chœur A Cappella, le chœur Adorela. Ce chœur des jeunes s’est fait connaître à l’occasion de la comédie musicale « Le Roi Arthur », swing et aventure, en 2005-2006, lors de l’inauguration du portail peint de la cathédrale de Lausanne en 2007, ainsi que la production musicale « Les moutons bleus » en 2008.
Elle dirige le chœur A Cappella depuis 1996.
Imprimer la page Imprimer la page